L’automne

Automne

Dans le brouillard s’en vont un paysan cagneux
Et son bœuf lentement dans le brouillard d’automne
Qui cache les hameaux pauvres et vergogneux

Et s’en allant là-bas le paysan chantonne
Une chanson d’amour et d’infidélité
Qui parle d’une bague et d’un cœur que l’on brise

Oh ! l’automne l’automne a fait mourir l’été
Dans le brouillard s’en vont deux silhouettes grises

Guillaume Apollinaire (1880-1918)
Alcools

Dans mon livre « Le loups aux yeux d’or de Zéline », c’est la silhouette de Kermélia et de Zéline s’en allant dans le brouillard morvandiau. Elles sillonnent les chemins pour collecter les fleurs et les plantes qui serviront à créer les potions, les tisanes et les onguents. Au détour du chemin, elles rencontrent les loups leurs amis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.